Présentation

C’est à GuidHall university, à Londres, avec une spécialité « instruments ancien cordes frottées (Viole de gambe) que j’ai obtenu mon diplôme avec la mention « merit ». J’ai ensuite travaillé avec plusieurs luthiers de renom. En 2002, j’ installe un premier atelier à Chalon sur Saône, et c’est  en 2007, que je choisi de m’éloigner de l’agitation urbaine et c’est à Sainte Marie La Blanche, près de Beaune que je me suis fixé. Dans un environnement calme et un atelier lumineux et spacieux, je peux me consacrer pleinement et sereinement à la fabrication de mes instruments.

La recherche des bois de lutherie participe elle aussi à ce travail de création et guidera la fabrication. Le grain des épicéas des Dolomites offre une très bonne qualité acoustique, ainsi que les érables plus tortueux des Balkans, offrant un chatoiement visuel des ondes et une richesse de timbre marqué. De plus, le bois étant un matériau vivant, mon expérience me permet de travailler chaque quartier de cellulose de densités parfois différentes, de la façon la plus appropriée à l’instrument. Le choix du bois est donc déterminant dans le processus de fabrication d’un instrument personnalisé.

Après le travail de la main guidant les techniques et les outils séculaires du luthier, suivra l’étape du vernis.

Les gommes naturelles telles que la térébenthine de Venise, la propolis, composeront les recettes du vernis à l’huile, déjà utilisé par les maîtres luthiers italiens. Ce vernis apportera protection et résistance au temps et à l’usage, sublimera le chatoiement du bois et garantira l’élasticité nécessaire à la vibration de la caisse harmonique.

Viendra enfin le temps de la parole et de l’échange avec l’instrumentiste. La complicité qui en naîtra permettra d’adapter et d’affiner le timbre de l’instrument à son oreille et à sa sensibilité. Il deviendra alors cet instrument vivant, unique, reflet d’une personnalité musicale, passeur de l’émotion du musicien.